ZONA

zona

ZONA

Affection virale (virus varicelle-zona) qui, après une varicelle , s’installe, de façon latente dans les ganglions nerveux sensitifs.

Il est fréquent chez l’adulte, et sa fréquence augmente avec l’âge. Une fois réactivé, le virus va diffuser le long du nerf sensitif (le plus souvent il atteint les nerfs dorsaux, lombaires et la branche ophtalmique du nerf trijumeau).

Pourquoi ce virus se réactive?

Sa réactivation dépend de facteurs particuliers, dont les principaux sont :

  • L’âge (le zona est plus fréquent passé 50 ans)
  • Une baisse des défenses immunitaires (fatigue, stress…)
  • Une maladie entraînant un déficit immunitaire (qui survient lorsque l’organisme est atteint d’un cancer, d’une infection ou encore d’une maladie neurologique).

Quels sont les symptômes du zona ?

Quelle que soit son origine, le zona prend toujours la même forme : d’une éruption localisée (contrairement à la varicelle qui, elle, est générale), faite de vésicules disposées sur une peau rougie, d’un seul côté du corps. 

Ces lésions se situent toujours sur le trajet d’un nerf sensitif. Le plus souvent on trouve cette éruption sur :

  • Le thorax (environ 1 fois sur 2)
  • Le long d’une ou de plusieurs côtes
  • La région dorso-lombaire
  • Le bas de l’abdomen (possible atteinte des organes génitaux)
  • Le cou
  • Le visage.

En quelques jours, les vésicules sèchent et des croûtes se forment. Ces dernières tombent au bout d’une dizaine de jour et laissent place à d’éventuelles cicatrices.

Outre ses désagréments cutanés, le zona provoque des douleurs névralgiques intenses qui peuvent, soit précéder l’éruption (pendant 1 à 3 jours, voire une semaine avant), soit l’accompagner. Et parfois, persister longtemps après la guérison.

Ces douleurs prennent la forme :

  • De démangeaisons intenses,
  • De sensations de brûlure.

D’autres symptômes sont souvent présents lors de l’éruption :

  • Une légère fièvre (38 à 38,5 °C) ;
  • Des douleurs d’un seul côté souvent lancinantes et intenses ne disparaissant qu’en 2 à 3 semaines ;
  • Une perte temporaire de la sensibilité de petites zones de la peau de la région atteinte.

que faire en premier ?

Voir votre médecin  qui diagnostiquera le Zona et vous donnera un traitement adéquat. Respecter le traitement donné qui sera sur 3 plans : combattre le virus, soigner la peau, atténuer les douleur.

Ensuite, vous pouvez faire appel à un magnétiseur pour accélérer le processus de guérison.
le magnétisme est une bonne thérapie pour stopper les effets indésirables du ZONA. une à plusieurs séances peuvent être nécessaires. Plus l’intervention est faite en début de déclaration du Zona et plus l’efficacité du magnétisme est intéressante.

Le saviez-vous ?

Le liquide contenu à l’intérieur des vésicules renferme des virus de la varicelle. Ce liquide est donc contagieux et il peut transmettre la varicelle aux personnes qui ne l’ont jamais eue. En revanche, vous ne pouvez pas transmettre le zona à une autre personne. 

Vous pouvez contacter SOPHIE LEMAIRE pour vos problèmes liés à ce virus et le Zona

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.